Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

[LA VHS] « Allo maman ici bébé » vu par Axel, 5 ans, Suzanne, 8 ans et Etienne, 10 ans

  • Raphaëlle Simon
  • 2022-02-04

Complètement démodé ou toujours d’actualité ? Chaque mois, un parent fait découvrir un film culte de sa jeunesse à ses enfants. Elise, 37 ans, a choisi de montrer « Allo maman ici bébé » à Axel, 5 ans, Suzanne, 8 ans, et Etienne, 10 ans. On était là pour recueillir leurs impressions à chaud.

[LA VHS] « Maman, j'ai raté l'avion » vu par Baptiste, 8 ans, et Alma, 6 ans

Lire l'article

« Je me souvenais surtout de la première scène avec les spermatozoïdes qui vont vers l’ovule à toute allure en criant : «  Je vais l’avoir en premier ! », raconte Elise. Le film d’Amy Heckerling, sorti en 1989, suit les aventures d’une mère célibataire (Kirstie Alley) et de son baby sitter / chauffeur de taxi (John Travolta) à travers le regard et les commentaires en off du bébé. « Je n’avais pas revu le film depuis mon enfance, et ça marche toujours aussi bien le bébé qui parle, c’est une idée géniale. Mais pour les enfants qui avaient déjà vu Baby Boss, le dessin animé qui reprend le même principe (sorti en 2017, ndlr), c’était moins bluffant, même s’ils ont beaucoup ri. » Alors les enfants, blasés ou conquis par le film ?

De quoi parle le film ?

Axel : C’est une maman qui a un bébé dans son ventre et qui est amoureuse de quelqu’un. Et elle voit une robe dans un magasin et elle veut l’essayer et en fait dans la cabine y’a son amoureux qui fait des bisous avec la décoratrice. Parce qu’en fait il est amoureux de trois femmes. (…) Après, elle va à l’hôpital dans un taxi pour avoir son bébé et à la fin elle est amoureuse du monsieur de taxi. T’as compris ?

Suzanne : C’est une femme qui est amoureuse de son chef mais c’est un secret et elle tombe enceinte. Et un jour elle est dans un magasin et elle voit son amoureux en train d’être amoureux avec sa décoratrice. Du coup elle essaie de trouver un autre papa pour son bébé.

Etienne : C’est une fille qui tombe amoureuse de son chef de travail, elle fait un bébé avec lui et du coup elle est enceinte. Et pendant qu’elle est enceinte elle voit son amoureux en train d’embrasser quelqu’un d’autre dans un magasin, du coup elle est furieuse et ça lui donne des contractions donc elle a pris un taxi pour aller à l’hôpital et le chauffeur il est un peu fou et il conduit vraiment pas bien. Après elle cherche un bon papa pour son fils et elle ne trouve pas, et à la fin c’est le chauffeur du taxi qui devient le papa.

À quelle époque se passe le film d’après toi ?

Axel : À l’époque.

Suzanne : L’époque contemporaine… Non, l’époque moderne. C’est un peu plus vieux que nous. Par exemple y’a pas de moto.

Etienne : C’est dans les années 1900. Ca se voit parce qu’il n’y a pas de téléphone portable, c’est que des téléphones fixes, et les voitures c’est pas les mêmes.

Quel est ton personnage préféré ?

Axel : Le bébé. Au bac à sable il fait que des blagues !

Suzanne : La maman, parce qu’elle est rigolote. Et puis au début c’est triste quand elle voit que son amoureux est amoureux d’une autre…

Etienne : Moi c’est le chauffeur de taxi parce qu’il est trop cool, il apprend au bébé à conduire une voiture, il l’emmène dans un avion…

Quel est le personnage que tu aimes le moins ?

Axel : Le patron, parce qu’il est amoureux de trois femmes en même temps alors qu’il a déjà des enfants, c’est pas bien !

Suzanne : Moi aussi, c’est pas sympa d’être amoureux de plusieurs personnes à la fois !

Etienne : Moi j’aime pas non plus la décoratrice parce que c’est un peu à cause d’elle que leur histoire se termine.

[KIDS] Axelle Ropert interviewée par Anna, 17 ans

Lire l'article

Tu penses que les bébés se parlent dans leur tête comme dans le film ?

Axel : Oui c’est sûr. Par exemple ils se disent « j’ai envie de faire caca», mais on n’entend pas. Quand il est dans le ventre et il donne des coups de pieds ça m’a fait penser à quand moi j’étais bébé et que je donnais que des coups de pieds dans le ventre de maman !

Suzanne : Bah quand ils sont entre eux dans le bac à sable ou à la crèche ils se parlent en langue de bébé. Et ils se parlent dans leur tête mais ils lisent pas dans les pensées des grands comme dans le film.

Etienne : Moi je pense pas, non.

Quelle est ta scène préférée ?

Axel : C’est quand les bébés se disent « coucou ! » dans les poussettes et qu’ils se parlent comme des grands.

Suzanne : Quand la maman a un rendez-vous avec un monsieur chez elle et que le baby sitter dit au bébé d’enlever la perruque du monsieur !

Etienne : Moi c’est quand le bébé est dans son lit et qu’il a la culotte mouillée alors il pleure et sa maman arrive avec un biberon, du coup le bébé se dit : « pleurer = biberon » et ensuite il pleure tout le temps pour avoir des biberons !

Speedy Graphito interviewé par Anselmo, 8 ans

Lire l'interview

Qu’est ce que tu as compris de la scène au début du film avec les petits têtards qui nagent à toute vitesse ?

Suzanne : Bah c’est quand les bébés sont tout petits et qu’ils essaient d’aller dans la boite pour creuser et rentrer dans le ventre et qu’ils deviennent un bébé de plus en plus grand.

Etienne : C’est des tout petits trucs qui font même pas un millimètre et ils essaient d’entrer dans le truc là, je sais plus comment ça s’appelle, mais il y a que un ou deux qui peut rentrer dedans…

Axel : Tu sais comment ça s’appelle toi ?

Ca s’appelle un ovule. Et qu’est-ce que raconte cette scène d’après toi ?

Etienne : Bah… Ça raconte la formation du bébé.

En quoi ce film est différent des films que tu as déjà vus ?

Axel : C’est différent pour l’amour – j’ai pas l’habitude de voir des films avec de l’amour.

Suzanne : Dans les autres films on n’entend pas les bébés qui parlent dans leur tête, c’est original.

Etienne : Ce qui change surtout par rapport à d’habitude c’est que ça parle d’amour mais ça ne m’a pas trop choqué.

Quelle est la morale de l’histoire d’après toi ?

Axel : Quand on est amoureux de quelqu’un il faut qu’il ne soit pas marié avec quelqu’un d’autre avant.

Suzanne : Il faut se marier avec quelqu’un qu’on connaît bien - qu’il soit pas amoureux de quelqu’un d’autre par exemple.

Axel : Pas un cinglé quoi !

Etienne : Moi je dirais qu’il ne faut pas se jeter dans la gueule du loup parce qu’après c’est trop tard. Quand elle a rencontré son chef, elle s’en fichait qu’il soit déjà marié et qu’il ait déjà des enfants, elle est tombée directement amoureuse de lui sans réfléchir et après il ne l’aimait plus et il l’a laissée. Au final c’est pas si grave parce qu’elle retrouve un papa pour son bébé - parce que c’est un film et que les films ça se finit toujours bien, ou presque.

Cyril Dion interviewé par Alexandre, 13 ans

Lire l'interview

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur