Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

À lire en ligne : le nouveau TROISCOULEURS avec le gracieux ASAKO 1 et 2 de Ryūsuke Hamaguchi

  • Trois Couleurs
  • 2018-12-17

ÉDITO : Il sort en janvier, mais ce sera assurément l’un des plus beaux films de l’année 2019.  Asako I&II nous avait éblouis à Cannes, où il était présenté en Compétition officielle. Sous ses airs de drame sentimental feutré dans le Japon contemporain, le film sonde avec une incroyable justesse la profondeur des désordres amoureux, d’autant plus ravageurs qu’ils sont tenus secrets, enfouis. Le jeune cinéaste Ryūsuke Hamaguchi fait coïncider leur mise au jour avec le tremblement de terre de 2011, qui vient subtilement bouleverser le récit en son milieu. Malgré la finesse de son écriture et son art du cadre remarquable (un plan très large notamment, où deux amoureux se courent après dans la campagne, poursuivis par le soleil, reste en mémoire), le réalisateur était reparti bredouille de Cannes – contrairement à son compatriote Hirokazu Kore-eda, Palme d’or pour Une affaire de famille. La sortie d’Asako I&II cet hiver coïncidant avec celles de plusieurs autres pépites venues du Japon (Miraï. Ma petite sœur de Mamoru Hosoda, qui atteste que l’animation japonaise est entre de bonnes mains) et de Chine (Un grand voyage vers la nuit, le film à moitié en 3D de Bi Gan, Les Eternels du maître Jia Zhang-ke, An Elephant Sitting Still de la comète Hu Bo), nous avons décidé de consacrer un large dossier au renouveau qui agite ces deux grands pays de cinéma. Un panorama forcément parcellaire et subjectif, mais très excitant. • JULIETTE REITZER ET TIMÉ ZOPPÉ

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur