Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Le nouveau
  • Article
  • 5 min

LE NOUVEAU - Eric Nantchouang

  • Marilou Duponchel
  • 2021-07-20

Il est la révélation d’À l’abordage !. Éric Nantchouang, 25 ans, fait des étincelles dans le rôle du volubile Félix.

Jusqu’ici, il a vécu à vive allure. Il a beaucoup déménagé au Cameroun, avant de débarquer à Paris à 13 ans. Il se rappelle la sensation de liberté incroyable éprouvée à son arrivée, du garçon foufou qu’il était et de l’école, qui lui a permis de s’extraire de son quotidien. Il y fait des rencontres déterminantes, avec sa prof de français de troisième, avec l’option théâtre qu’il suit en seconde. Le temps file sans qu’il éprouve le besoin de se retourner, jusqu’au Conservatoire, après deux ans de philo à la Sorbonne.

« A l'abordage » de Guillaume Brac : collisions sociales

Lire la critique

« Tu te retrouves avec des gens d’un certain milieu qui ont beaucoup de culture, des codes. C’est là où je peux faire un parallèle avec le film. Les interrogations identitaires de mon personnage, je me les suis posées aussi. » Celui qui se nourrit des écrits de Thomas Mofolo, de Léopold Sédar Senghor ou de Nietzsche a été marqué par une interview de l’autrice Léonora Miano. « Elle disait : “N’ayez pas peur de ne pas avoir de modèles, construisez-les !” Ça donne beaucoup de courage et de force. »

Au théâtre, Éric Nantchouang rêve de jouer Cyrano de Bergerac et Timon d’Athènes ; au cinéma, « des personnages en colère ». On le retrouvera cet été à Avignon dans Dom Juan de Molière, monté avec des amis. Pour le reste, l’acteur curieux et érudit compte bien revenir à l’écriture et, qui sait, tourner le film qu’il vient d’écrire. Le récit d’un apprenti écrivain pris dans une histoire d’amour et d’argent…

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur