Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Vidéo : Les perspectives inquiétantes dans l’œuvre de John Carpenter

  • Trois Couleurs
  • 2017-08-22

La précision dans le découpage de l’espace ou bien la perception singulière de ses personnages… Le cinéma de John Carpenter, comme nous le raconte Mubi dans sa vidéo, utilise la perspective comme un outil dramaturgique essentiel. Dans Invasion Los Angeles (1988), le personnage de John Nada croit devenir fou : quand il met ses lunettes de soleil, les panneaux publicitaires qu’il regarde affichent deux impératifs consuméristes et glaçants : « Obéis» , « marie-toi et reproduis-toi. » Étrangement, les messages disparaissent dès lors qu’il retire ses lunettes, mais la perspective est identique, ce qui fait monter la tension d’un cran. Dans Halloween (1978), un individu sort du buisson d’une allée pavillonnaire proprette. Seulement, seule Laurie Strode le perçoit et ce quartier si rangé prend alors une dimension bien plus sombre et tordue. Avec le réalisateur, il faut se méfier des objets trop lisses.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur