CinémaCultureLe magazine
  • Paradiscope
  • Article
  • 2 min

On regarde quoi sur les plateformes ce mois-ci ?

  • Tristan Brossat
  • 2022-07-22

Petit tour d'horizon des programmations, avec un classique de Jacques Tati, un journal filmé d'Alain Cavalier et une rareté avec Delphine Seyrig.

MON ONCLE de Jacques Tati (1958), sur LaCinetek

Difficile de ne pas succomber au charme fou de l’indémodable chef-d’œuvre de Jacques Tati sorti en 1958. Un film rempli de tendresse, porté par un Monsieur Hulot au meilleur de sa maladresse. Constamment à contretemps, notre héros tâche de faire bonne figure dans une villa ultra moderne et aseptisée, à laquelle il tente d’apporter un peu de vie. 

LE FILMEUR d’Alain Cavalier (2005), sur CinéMutins

Dans ce journal filmé, Alain Cavalier (Le Plein de super, Thérèse) nous offre dix ans de sa vie (1994-2005), condensés en 1 h 40. Des corps qui vieillissent, des mésanges qu’on nourrit, des chambres d’hôtel qui se succèdent, le « filmeur » ne lâche jamais sa caméra numérique, avec laquelle il tente d’immortaliser ces instants de vie profondément poétiques.

CALAMITY JANE & DELPHINE SEYRIG. A STORY de Babette Mangolte (2020), sur Tënk

Chamboulée par la lecture des lettres de Calamity Jane à sa fille, l’actrice Delphine Seyrig projette d’adapter cette correspondance en film et part, dans les années 1980, enquêter sur les traces de cette figure mythique de la conquête de l’Ouest. Le regard d’une féministe sur une femme libre, sous l’œil de Babette Mangolte. Passionnant.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur