CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Dans l’intimité d’Entretiens silencieux, le nouveau spectacle de Bartabas

  • Sophie Véron
  • 2020-10-07

Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, Bartabas fait sa rentrée avec une nouvelle création, peut-être la plus intime à ce jour. Entretiens silencieux raconte le tête-à-tête entre un cavalier et sa monture, dans une atmosphère feutrée savamment orchestrée par l’artiste sonore Manuel Poletti.

Depuis trente-cinq ans, Bartabas s’est taillé une place à part dans le spectacle vivant avec ses grandes mises en scène qui coordonnent avec maestria chevaux, écuyers et danseurs. En parallèle, il est aussi l’auteur de spectacles plus intimes où il poursuit sa quête obsessionnelle pour enfin saisir l’essence du lien si particulier qui unit l’homme et le cheval. Entretiens silencieux s’inscrit dans cette veine.

Du 16 décembre 2020 au 3 janvier 2021, au Théâtre Équestre Zingaro, Bartabas s’entretiendra donc avec Tsar, immense cheval à la robe d’ébène qui frôle les deux mètres au garrot. Impressionnant par son gabarit hors-norme, Tsar s’avère être un cheval doux, presque embarrassé de lui-même, fragile depuis qu’un accident lui a endommagé l’épaule. Il n’en fallait pas plus pour plaire à Bartabas : « au crépuscule de ma vie, je ne veux toujours pas renoncer à mes rêves, et il est encore là pour les exaucer » dit-il dans son récit D’un cheval l’autre (Ed. Gallimard, 2020).

Pour ce nouveau spectacle, Bartabas a décidé d’allier dépouillement et expérimentation en se débarrassant de toute musique proprement dite. Dans le cadre d’un partenariat avec l’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique), Bartabas s’associe avec Manuel Poletti pour créer une ambiance sonore qui donne au spectateur l’impression de cheminer véritablement aux côtés du cheval et de son cavalier : des micros agencés au plus près de l’animal captent le moindre souffle, le moindre soupir, le bruit étouffé des sabots, dans un désir de « mettre en musique l’intimité de l’homme et du cheval qui font corps » (Manuel Poletti).

Un homme, un cheval, une salle où (Covid oblige) règne la distanciation physique : c’est une expérience à part que propose Bartabas, une heure dix à la fois intense et apaisante, pour oublier les tracas du monde devant la force et la beauté éternelles de la plus noble conquête de l’homme.

 

« Entretiens silencieux » dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, du 16 décembre 2020 au 3 janvier 2021 au Théâtre Équestre Zingaro (Aubervilliers)

 

Images © Franck Fokerman

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur