CHARGEMENT

Tapez pour chercher

Cinéma Homepage News News newshome

À voir sur ARTE : « Gena Rowlands, actrice et muse par amour »

Partager

Actrice d’influence, Gena Rowlands a incarné à la perfection la « folie ordinaire » dans les plus fameux films de son époux John Cassavetes. Cet émouvant docu, diffusé sur ARTE, évoque  leur fusion intime et artistique tout en révélant l’apport considérable de l’actrice dans le cinéma de Cassavetes.  

Dans Shadows (1959), Une femme sous influence (1974) ou encore Opening Night (1977), elle illumine la pellicule de John Cassavetes de sa blondeur, son charisme et son émotivité volcanique. Bien plus qu’une muse, Gena Rowlands, admiratrice depuis toute jeune d’actrices dynamiteuses comme Bette Davis, a donné vie aux idées novatrices de Cassavetes, en quête d’une vérité crue qui manquait terriblement face à un cinéma hollywoodien souvent trop lisse et calibré. Par ses rôles, elle a explosé les représentations féminines traditionnelles, en illustrant plus justement ce que vivaient les femmes – son personnage de Mabel dans Une femme sous influence dit beaucoup de ce que subissaient les femmes de son époque, soumises au modèle patriarcal.

Retraçant la vie de l’audacieuse Rowlands, le docu donne aussi la parole à ceux qui ont croisé la route du couple. Notamment Jonas Mekas, figure du cinéma underground américain récemment disparue, qui décrit le soir de la première de Shadows comme une « soirée électrisante » réunissant « tous ceux qui aiment le cinéma » dans une même salle obscure. Pour être vous aussi électrisés par la présence magnétique de l’actrice, on vous conseille vivement de visionner ce docu.

>> Bonus : notre supercut sur les étreintes dans le cinéma de John Cassavetes