Tapez pour chercher

Cinéma Feu News News newshome

« Portrait de la Jeune Fille en Feu » ne contient que trois minutes de musique

Partager

Alors que certains usent et abusent de la musique dans leurs films, Céline Sciamma a choisi de réduire sa bande-originale à trois minutes seulement pour Portrait de la Jeune Fille en Feu.

Le morceau « Another Day of Sun », entendu dans La La Land, vous revient peut-être en tête au premier rayon de soleil. Il ne vous faut pas plus de deux notes pour reconnaître de thème du Parrain composé par Nino Rota. Et les paroles des « Moulins de mon cœur » de Michel Legrand suffisent à vous plonger dans une mélancolie profonde, que la version soit tirée de L’Affaire Thomas Crown ou de Tom à la Ferme. Bref, vous l’aurez compris, certains films sont identifiables rien que par leur musique omniprésente, entêtante voire envahissante.

Pour son dernier film Portrait de la Jeune Fille en Feu (lire notre critique ici), prix du scénario à Cannes actuellement en salles, Céline Sciamma a fait le pari inverse, celui de l’économie musicale comme l’a remarqué Le Huffington Post. Trois minutes et c’est tout. Signée par Para One, déjà compositeur sur les autres films de la cinéaste et nommé au César de la meilleure musique en 2014 pour Bande de filles, la bande-originale de ce drame amoureux et passionné de deux heures n’apparaît que dans deux scènes, la première à mi-chemin autour d’un feu et d’un chant en latin écrit par la réalisatrice elle-même, et la seconde à la fin et dont on ne dira rien.

–> A lire aussi notre portrait de Noémie Merlant

Co-compositeur du premier morceau, Arthur Simonini explique que rationner la musique n’est en rien frustrant pour l’artiste qu’il est : « En fait c’est plutôt une forme d’excitation. On se dit qu’on a que trois minutes, et qu’il ne faut pas les louper. Et la musique est d’autant plus mise en valeur lorsqu’elle n’est pas un fond sonore ininterrompu. » Et Para One d’ajouter : « Il y a un vrai bouleversement narratif et je trouve ça beau. C’est un vrai nœud dans le film à partir duquel les choses s’accélèrent. » Tout ça une heure avant l’uppercut musical de la scène finale.

–> A voir également notre récap’ des regards de braise du cinéma de Céline Sciamma

Image : Copyright Alamode Film

Tags:

Vous pourriez être intéressé par