Entrer votre recherche

Teaser : Jean Dujardin est Nicolas Sarkozy dans « Présidents » d’Anne Fontaine

Partager

L’acteur donne la réplique à Grégory Gadebois, qui incarne François Hollande, dans une comédie qui s’annonce comme une satire du pouvoir politique.

Michel Bouquet en François Mitterrand dans Le Promeneur du champ de Mars (2005), Jean Gabin en Emile Beaufort dans Le Président d’Henri Verneuil (1961), Bernard Le Coq en Jacques Chirac dans La Conquête (2011)… C’est au tour d’Anne Fontaine (Perfect Mothers, Gemma Bovery) de s’emparer des coulisses du pouvoir et de mettre en scène des figures de la politique française avec Présidents, dont un premier teaser a été dévoilé il y a peu. Jean Dujardin (bientôt à l’affiche du nouveau volet d’OSS 117 réalisé par Nicolas Bedos) s’y glisse dans la peau de Nicolas Sarkozy, et donne la réplique à Grégory Gadebois, qui incarne François Hollande. Deux adversaires politiques restés dans les mémoires pour leurs piques passives-agressives et leurs oppositions idéologiques.

Cette comédie, portée par les imitations volontairement grotesques de ses comédiens, risque davantage de se rapprocher de la farce satirique que de la fresque diplomatique, en témoigne le scénario officiel : « Nicolas, un ancien Président de la République, supporte mal l’arrêt de sa vie politique. Les circonstances lui permettent d’espérer un retour sur le devant de la scène. Mais il lui faut un allié. Nicolas va donc partir en Corrèze, pour convaincre François, un autre ancien Président (qui, lui, coule une retraite heureuse à la campagne) de faire équipe avec lui. François se pique au jeu, tandis que Nicolas découvre que le bonheur n’est peut-être pas là où il croyait… Et leurs compagnes respectives, elles, vont bientôt se mettre de la partie. » On est loin du style cérébral de L’Exercice de l’Etat de Pierre Schoeller ou de la série Baron Noir qui nous immergeait dans les guerres intestines du Parti socialiste, mais Présidents s’annonce comme une aventure grinçante. Sous réserve des conditions sanitaires et décisions gouvernementales, le film pourrait sortir dans les salles obscures le 16 juin prochain.


Image : Copyright Christophe Brachet

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.