Entrer votre recherche

L’univers impitoyable de Lauren Greenfield, une artiste qui allume les projecteurs sur notre faim consumériste

Partager

La photographe et cinéaste Lauren Greenfield sort Generation Wealth, son tout nouvel ouvrage. Son truc à elle, c’est de faire le portrait de la société américaine dans tous ses extrêmes : culte de l’argent, de la beauté  – elle avait à ce propos sorti un livre et un docu tous deux intitulés Thin (2006) qui traitaient de l’anorexie. Documentant les travers contemporains, elle se penche aussi bien sur ces adolescents consuméristes et torturés que sur leurs aînés, ces couples extravagants à la fortune démesurée (voir, dans le genre, son docu The Queen of Versailles (2012), récompensé au Sundance Festival). Pour résumer un peu l’esprit, on se sent un peu à mi chemin entre Virgin Suicides et l’opulence de Donald Trump (voir, dans la vidéo ci-dessus, le style hyper rococo du « Château » de la Queen of Versailles).

Dans son nouveau livre, elle aborde le sujet différemment : tout en faisant ressortir l’appétit sans fin de la société américaine pour tout ce qui brille, elle fait un focus sur la classe moyenne qui, victime collatérale du crash financier en 2008, a vu se fissurer son « rêve américain ». Composé de 650 photos et de 150 auto-interviews des personnages photographiés, images et textes du livre sont autant de témoignages d’une même angoisse. Multitâches, Lauren Greenfield sort souvent ses œuvres sous trois formats complémentaires : documentaire, exposition, livre. C’est le cas pour Generation Wealth, sur laquelle elle présente une exposition aux États-Unis (voir la vidéo ci-dessous). Rendez-vous donc au mk2 Grand Palais pour voir d’un peu plus près cet « univers impitoyable » pour cet événement animé par Yasmine Youssi, rédac chef culture de Télérama.

[emoji]💳[/emoji]

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.