Entrer votre recherche

Le film du soir : mk2 Curiosity présente « Une étoile est née » de William Wellman

Partager

Sélectionné cette semaine par mk2 Curiosity, Une étoile est née de William Wellman (1937), sur une campagnarde qui aspire à jouer à Hollywood, a connu pas moins de quatre remakes, dont A Star is Born de Bradley Cooper en 2018. On vous propose de revenir à la source en découvrant gratuitement ce classique hollywoodien qui n’a pas pris une ride, comédie sophistiquée toujours aussi enlevée et mordante.

Mise à jour le 23 /04/ 2020. Ce film n’est désormais plus accessible. Découvrez les films offerts sur mk2 Curiosity en cliquant ici

À la cérémonie des Oscars de 1938, une bande-annonce scandait « La première véritable histoire sur Hollywood », « des scènes de drame inoubliables », ou encore  « la lutte désespérée pour atteindre le sommet, et la bataille pour y rester ». Cʼétait lʼincontournable Une étoile est née de William Wellman.

Dans son remake A Star is Born, Bradley Cooper joue une star de country dont le succès s’est étiolé qui découvre une jeune chanteuse prometteuse (jouée par Lady Gaga). Il en est tout autrement dans le film original de William A. Wellman, qui suit dès le départ une jeune femme qui troque la perspective d’épouse bien rangée que sa famille lui envisageait contre la folle tentative de prendre son indépendance en perçant à Hollywood.

William Wellman et Robert Carson, aidés par le power couple de scénaristes de l’époque, Dorothy Parker et Alan Campbell, signaient cette fable drolatique et moins légère qu’il n’y parait sur les rouages de l’énorme machine hollywoodienne. Un scénario si bien ficelé et rythmé qu’il fut salué par un Oscar en 1938.

En nous plongeant dans la peau d’une aspirante actrice optimiste et déterminée (Janet Gaynor), en butte à une industrie toute-puissante et misogyne (« La mode change, comme les sourcils », argue un producteur à l’héroïne après son premier bout d’essai dans lequel les « experts » l’ont trouvée « trop mièvre »), ils façonnent un exemplaire canevas de coming-of-age dans le milieu artistique.

La formule et la critique du rêve hollywoodien sont si efficaces qu’elles donneront lieu à plusieurs remakes officiels : une adaptation pour la télé américaine en 1951, un remake en forme de comédie musicale par George Cukor en 1954, avec Judy Garland, et A Star is Born par Bradley Cooper en 2018.

 

Image de couverture : © D.R.

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.