Entrer votre recherche

Le film du soir : «  Personne n’est à la place de personne. Un film avec Christophe » d’Ange Leccia et Dominique Gonzalez-Foerster

Partager

Entre 2002 et 2004, Ange Leccia et Dominique Gonzalez-Foerster se sont faufilés dans l’ombre du regretté Christophe, disparu ce jeudi 16 avril. À l’Olympia, au Palais de Tokyo, au Musée d’art moderne ou encore chez lui, ils ont tourné ce beau portrait éclaté du chanteur et compositeur que la Cinémathèque française nous permet de découvrir via sa plateforme HENRI.

On vous prévient tout de suite : ce documentaire ne retrace pas la vie de Christophe, mais s’apparente plutôt à un bricolage sensible d’instantanés nocturnes, tout en suggestions. De 2002 à 2004, Ange Leccia et Dominique Gonzalez-Foerster ont suivi le chanteur blond aux lunettes bleues fumées dans ses spectacles (à l’Olympia, au Musée d’art moderne…), ses déambulations dans des lieux d’arts (le Palais de Tokyo) ou son antre, remplie de peintures et d’instruments de musique. Ces observations pudiques et ludiques forment un portrait fragmentaire – paradoxalement très intimiste – du chanteur, dont l’image de « dandy beauf » a longtemps collé à la peau. Les cinéastes explorent à fond cette face extravagante et transforment de simples captations de shows musicaux en peintures vivantes (de très beaux ralentis colorés donnent aux interprétations passionnées de Christophe un aspect baroque).

À LIRE AUSSI >> Notre entretien cinéphile avec Christophe

Sorte de voyage dans une nuit éclairée par des spotlights, le documentaire dévoile aussi son côté naïf, enfantin (comme quand, en découpant le col de son t-shirt, il évoque le métier de sa mère, couturière, et montre fièrement son travail à la caméra), sa tendance à frimer comme à s’extasier devant des toiles ou des synthés. Preuve, comme Christophe en a toujours été convaincu, que c’est dans la nuit qu’on se révèle le plus. 

À LIRE AUSSI >> Notre portfolio consacré au travail d’Ange Leccia 

Pour voir le film, c’est par ici.

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.