Entrer votre recherche

[COURTS-MÉTRAGES] « Dumbland », la série animée de David Lynch à voir sur mk2 Curiosity

Partager

Dessins grossiers mais puissants, mixage sonore soigné et univers habité d’une violence absurde : en huit épisodes de trois minutes, le réalisateur déploie son art du malaise. À découvrir jusqu’à mercredi grâce à mk2 Curiosity.

Mise à jour le 20/05/2020. Cette série n’est désormais plus accessible. Découvrez les films offerts sur mk2 Curiosity en cliquant ici.

L’enfance est un terrain plein d’inquiétudes : ce n’est pas David Lynch, grand chef-d’orchestre des peurs inconscientes et refoulées, qui dira le contraire. En 2002, le cinéaste a réalisé huit courts-métrages d’animation en apparence ludiques, mais qu’on ne conseillerait pas aux plus sensibles. Intitulée Dumbland (« le pays des idiots » en français), la série – dessinée et animée par David Lynch de chez lui – met en scène un personnage dénommé Randy, voyou édenté à la démarche lourde et au comportement carrément borderline. Entre deux crises de nerf violentes, des frictions houleuses avec son voisin, des disputes avec sa femme dépressive, Randy pète, rote, multiplie injures et actes provocateurs.

 

Jusqu’ici, Dumbland avait tout pour relever de la comédie grotesque. C’est sans compter sur l’art du bizarre que David Lynch cultive ici avec ambiguïté. Dessinés à la souris d’ordinateur, ces personnages ingérables semblent toujours sur le point d’exploser, menaçant l’ordre paisible du monde, s’exprimant via un langage confus et primitif par le biais d’un mixage sonore chaotique.

Silhouettes rachitiques, corps démembrés, démolition subites, conflits surréalistes : l’univers graphique à la fois naïf et terrorisant de Dumbland a tout du cauchemar éveillé. Et s’il glace le sang, c’est surtout parce qu’il met en scène le déferlement de pulsions familières à chacun, qui font de son héros un monstre pas si éloigné de nous.

À LIRE AUSSI >> David Lynch publie des bulletins météo spécial confinement

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.