Entrer votre recherche

Sony prépare une nouvelle adaptation de « Ma sorcière bien-aimée »

Partager

Les producteurs John Davis et John Fox (derrière les comédies Dolemite is My Name ou Game Night) sont aux manettes du projet. 

Les sorcières d’hier ont décidément le vent en poupe outre-Manche. Après les reboot de Charmed  (diffusé en France sur Syfy) et Sabrina l’apprentie sorcière (la série est diffusée en France sur Netflix, sous le titre Les Nouvelles aventures de Sabrina l’apprentie sorcière) en 2018, l’adaptation bourrée d’effets spéciaux de Sacrées sorcières de Roald Dahl par Robert Zemeckis (sortie directement en VOD) en 2020, voilà qu’une autre witch de la pop culture s’apprête à faire son grand retour. Son truc à elle, c’est de lancer des sortilèges en bougeant son nez retroussé. Vous l’avez deviné, il s’agit de Samantha Stephens (Elizabeth Montgomery), sage femme au foyer mariée à Jean-Pierre (Dick York), un bougon souvent mal luné qui apprend le soir de leur nuit de noces que son épouse possède des dons surnaturels.

A LIRE AUSSI : Les sorcières au cinéma : briser le sort 

Diffusée aux Etats-Unis entre 1964 et 1972 sur le réseau ABC et créée par Sol Saks, cette sitcom proprette ne se risquait pas à s’aventurer sur le terrain de la noirceur et préférait mettre en scène des imbroglios cocasses plutôt que critiquer de près ou de loin le modèle familial américain des années 1950-1960. Ne serait-il pas temps de secouer un peu la gentille Samantha pour en faire une héroïne émancipée ? C’est la question qu’on se pose après avoir appris que la série serait adaptée en film par Sony. D’après Variety, les producteurs américains John Davis et John Fox, qui ont misé ces dernières années sur des comédies hautement délurées (le biopic Dolemite is My Name avec Eddie Murphy, ou Game Night, avec Jason Bateman et Rachel McAdams), vont entamer la production d’un film adapté de la série. Peu de détails ont filtré pour le moment, mais on ose espérer qu’il dépoussiérera l’original et que le charme opérera. Rappelons par ailleurs que Sony avait déjà tenté l’expérience en 2005, en produisant un film éponyme réalisé par Nora Ephron, avec Nicole Kidman et Colin Farrell.

En attendant d’en savoir davantage, on vous conseille, si ce n’est pas déjà fait, de vous ruer sur Sorcières, essai de Mona Chollet publié en 2018 aux éditions Zones qui analyse avec brio les réappropriations contemporaines de la figure de la sorcière, notamment par les mouvements féministes.

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.