Entrer votre recherche

[LE FILM DU SOIR] : « Tokyo! » de Bong Joon-Ho, Leos Carax, Michel Gondry sur mk2 Curiosity

Partager

Le film à sketchs de ces grands réalisateurs n’a qu’une chose en commun : les trois courts métrages qui le composent se déroulent dans la capitale japonaise. mk2 curiosity vous offre ce film étonnant de 2008, indispensable à tous les fans d’un, de deux ou des trois cinéastes, jusqu’à mercredi prochain.

Sorti en 2008, Tokyo ! est une fantaisie en trois mouvements, réalisée par trois des plus grands réalisateurs de leur génération : Bong Joon-Ho, Michel Gondry et Leos Carax. Celui-ci revenait alors au cinéma, dix ans après Pola X. Avec son complice Denis Lavant, ils y inventaient un personnage prénommé Merde, une sorte de farfadet dégénéré, un troll anarchiste et poétiquequi reviendra plus tard hanter le chef-d’œuvre de Carax, Holy Motors, en 2012.

À VOIR AUSSI : Black Panthers d’Agnès Varda, une archive de Jean-Pierre Léaud et François Truffaut… ils sont dans l’épisode 12 de mk2 Curiosity

Avec le segment Interior Design, sur deux amoureux s’installant à Tokyo avec des ambitions différentes, Michel Gondry (Eternal Sunshine of the Spotless Mind) signe un joli conte surréaliste. Si la perte de repères qu’expérimente la jeune femme du couple, qui ne sait trop quelle voie professionnelle emprunter alors que son partenaire veut devenir réalisateur, n’est pas sans rappeler Lost in Translation de Sofia Coppola, Interior Design n’a rien du copié/collé tant les styles des deux cinéastes sont singuliers. Toute la fantaisie du cinéma de Gondry se retrouve ici sur un mode mineur, comme plus feutrée.

Quant à Bong Joon-ho, cinéaste coréen qu’on ne présente plus après sa Palme d’or et ses Oscar (dont celui du meilleur film) pour Parasite, sorti l’an dernier, il termine le triptyque de Tokyo! par le segment Shaking Tokyo, l’histoire d’un « hikikomori » (un terme japonais qui désigne un ermite urbain) qui tombe amoureux d’une livreuse de pizzas. Spécialiste du film de genre, Bong Joon-ho en reprend ici quelques codes, mais délaisse les aspects horrifiques pour creuser une veine plus poétique et sentimentale.

Regardez le film en cliquant sur le lecteur ci-dessous.

D’autres films sont à découvrir sur mk2 Curiosity.

 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.