Entrer votre recherche

Partager

Histoire de commencer les vacances d’été sous de bons auspices, voici quelques conseils d’événements cinéphiles (expositions, festivals) qui ont tous lieu courant juillet.

Vous êtes plutôt montages conceptuels à la Jean-Luc Godard ou grandes comédies décomplexées à la Louis de Funès ? Dans un cas comme dans l’autre, vous devriez trouver votre bonheur à travers ces quelques suggestions d’événements qui se déroulent pendant tout le mois de juillet.

Une exposition Jean-Luc Godard au festival Visions du réel

Si d’aventure vous comptez vous promener en Suisse, ne loupez pas l’exposition « sentiments, signes, passions – à propos du livre d’image », conçue autour du dernier film de Jean-Luc Godard (lire notre critique ici) et avec ce dernier. Il faut dire que cette réflexion poétique, film-essai fragmentaire sur la fabrication des images, a de quoi inspirer. « L’exposition (…) reprend le découpage du film et (…) explose encore davantage chaque partie de l’œuvre, tant du point de vue sonore que visuel, en insérant de l’espace et du temps entre ces dimensions », peut-on lire dans la présentation. Alléchant.  

: jusqu’au 13 septembre au Château de Nyon 

Toutes les infos sont à retrouver ici

Le FIDMarseille

La crise sanitaire n’aura pas eu raison de ce festival follement défricheur, qui se maintient en juillet. Réputé pour avoir présenté ces dernières années de nombreux premiers films, et projeté pas mal de premières mondiales, le festival met en compétition des films venus de tous pays. Parmi ceux qui nous font le plus envie, il y a Les Épisodes – Printemps 2018  de Mathilde Girard, scénariste qui a travaillé avec Pierre Créton (Le Bel Été, Va, Toto ! ). Le synopsis, qui situe l’action dans l’effervescence de manifs étudiantes, éveille notre curiosité. Et c’est loin d’être le seul film à nous procurer cette sensation.

: du 7 au 13 juillet à Marseille

Toutes les infos sont à retrouver ici.

 

35 films en 35 au Forum des images

Pourvu qu’on ait l’ivresse de Jean-Daniel Pollet et Partie de campagne de Jean Renoir : quoi de mieux que ces deux films emplis de désir, de bals populaires et de nature bucolique pour fêter la réouverture du Forum des images ? Présentées lors d’une soirée exceptionnelle le 9 juillet, ces œuvres ouvriront le cycle « 35 films en 35 », une sélection de 31 longs et 4 courts métrages tournés en 35 mm. L’occasion de redécouvrir des classiques (Le Samouraï, Buffet froid), et des pépites rares (Nuit et Jour de Chantal Akerman, Duelle de Jacques Rivette), baignés dans le grain d’une pellicule lumineuse.

: du 9 au 26 juillet au Forum des images

Toutes les informations sont à retrouver ici. 

Les paysages de cinéma au Domaine national de Saint-Cloud

Tout au long de cette promenade visuelle et sonore imaginée et organisée par emergence avec le soutien de la Région Île-de-France, le promeneur est invité à devenir spectateur, en se baladant au milieu du patrimoine paysager et cinématographique. Le cinéaste Nicolas Pariser (Alice et le Maire), chargé de la création sonore, a sélectionné des extraits de dialogues et de bandes-originales (Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda, La Reine des pommes de Valérie Donzelli) pour les faire résonner ensemble. Un podcast in situ sera également créé par Sophie Berger et Mathilde Guermonprez pour inciter les spectateurs à créer des histoires autour des sons qu’ils entendent.

: du 10 juillet au 31 août au domaine de Saint-Cloud

Toutes les informations sont à retrouver ici.

Exposition Louis de Funès

Cet été, entrez dans l’univers pétaradant de Louis de Funès, grâce à cette exposition organisée par la Cinémathèque française et pensée autour de l’acteur, qui a composé de géniaux personnages comiques, souvent râleurs et vieille France, surtout chez Gérard Oury (La Grande Vadrouille, Les Aventures de Rabbi Jacob…). Vous y découvrirez  des photos personnelles, de tournages et de films, des dessins, des lettres et extraits de films, à coté d’une rétro et de conférences autour de la comédie.

: du 15 juillet au 31 mai 2021 à la Cinémathèque française

Toutes les informations sont à retrouver ici

On vous laisse sur les bonnes paroles écolos de de Funès qui, on le sait moins, adorait cultiver son jardin sans pesticide (merci l’INA pour cette savoureuse archive !) :

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.