Entrer votre recherche

Arte coproduira les prochains films de Louis Garrel, Arnaud et Jean-Marie Larrieu, Mikhaël Hers

Partager

La première comédie musicale des frères Larrieu, un drame de Mikhaël Hers avec Charlotte Gainsbourg : Arte s’offre un line-up de qualité.

Toujours attentif à accompagner la création cinématographique française, le comité de sélection d’Arte France Cinéma s’est réuni le 11 juin dernier et a retenu quatre longs métrages. Après avoir soutenu son premier film, Les Deux Amis (2015), Arte s’engage de nouveau auprès de Louis Garrel, dont le nouveau projet intitulé L’Innocent est un film policier sentimental dans lequel l’acteur-réalisateur donnera la réplique à Jean Reno. On y suivra l’histoire de Sylvie, 60 ans, tombée amoureuse de Michel, un voyou qu’elle épouse en prison. Tous les deux rêvent de repartir à zéro en ouvrant un magasin de fleurs. Mais Abel, le fils de Sylvie, voit d’un mauvais œil cette relation, persuadé que Michel va replonger. Le tournage débutera en novembre et sera produit par Les Films des Tournelles.

À LIRE AUSSI : Philippe et Louis Garrel, l’entretien fils et papa

Deuxième projet à suivre de près : Les passagers de la nuit de Mikhaël Hers, qui avait déjà collaboré avec Arte sur ses deux précédents films Ce sentiment de l’été et AmandaComme à son habitude, le réalisateur sondera les tumultes intérieurs de personnages singuliers, en retraçant le destin d’Élisabeth (Charlotte Gainsbourg) qui vient de se faire quitter par son mari à l’aube de l’élection de François Mitterrand dans les années 1980. Entourée de ses enfants et de Talulah, jeune marginale qu’elle recueille une nuit, elle devra réinventer son destin en dehors des routes tracées d’avance. Le tournage débutera en novembre et sera produit par Nord-Ouest Films.

À LIRE AUSSI : Notre interview de Mikhaël Hers pour la sortie d’Amanda 

Voilà un des projets les plus excitants soutenus par Arte : Tralala, la première comédie musicale d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu dont la BO sera signée Philippe Katerine, avec la participation d’Étienne Daho, Dominique A, Bertrand Belin et Jeanne Cherhal. Attention, pitch improbable en vue : « Les mélodies incantatoires des personnages chantant rythment les aventures de Tralala, auteur-compositeur parti en quête de la Sainte-Vierge. Sur son chemin, il découvre miraculeusement la musique de Pat, guitariste disparu, et endosse son rôle auprès de sa mère. » Au casting de ce film produit par SBS et dont le tournage débutera en août à Lourdes, ville natale des réalisateurs : Mathieu Amalric, Josiane Balasko, Mélanie Thierry et Maïwenn.

À LIRE AUSSI : Noémie Lvovsky prépare la comédie musicale rétro « La Grande Magie »

Enfin, seule coproduction internationale de cette sélection, Arte soutiendra Ne pas laisser de traces du documentariste polonais Jan P. Matuszyński. Inspiré d’un fait divers réel – le passage à tabac d’un jeune poète militant, Grzegorz Przemyk, par la milice nationale, en 1983 -, le film adoptera le point de vue de Jurek, 24 ans, seul témoin oculaire de l’agression mortelle, qui malgré la pression du régime communiste trouvera le courage de témoigner.

Image : Copyright Shanna Besson

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.