Entrer votre recherche

À (re)voir : une rencontre avec Dario Argento au Forum des Images 

Partager

En 2018, le cinéaste italien avait été interviewé à l’occasion de la parution de Peur, son autobiographie. Le Forum des Images rediffuse gratuitement à 20h cette rencontre exceptionnelle. 

« Faire l’amour, c’est un peu comme tuer quelqu’un. » Une telle analogie ne pouvait sortir que de la bouche de Dario Argento. Monstre sacré du giallo, le réalisateur italien est depuis les années 1970 l’auteur d’une filmographie horrifique à la fois sanglante, sensuelle, bariolée et décalée (SuspiriaPhenomenaTénèbres, pour ne citer que ces splendeurs).

A LIRE AUSSI : PORTRAIT — Dario Argento, reflets de lame 

En 2018, il signait une autobiographie, Peur (éd. Rouge Profond), dans laquelle il se livrait sans fard – un événement, tant l’octogénaire aime cultiver ses secrets dans l’ombre. À l’occasion de cette parution, et pour percer davantage ses mystères, le Forum des Images l’avait invité le 27 avril à une rencontre animée par le journaliste François Angelier (France Culture), et à laquelle ont aussi participé Philippe Rouyer et Fausto Fasulo de l’émission Mauvais genres (France Culture), Simona Crippa du magazine Diacritik et la traductrice Bianca Concolino. Disponible en libre accès ce soir à 20h, et d’une durée d’environ 1h, la vidéo enregistrée pénètre avec finesse dans les limbes créatives d’Argento, évoquant par exemple son goût prononcé pour la littérature fantastique — depuis son enfance, le cinéaste se nourrit des oeuvres d’Edgar Allan Poe. Cinéaste-médium (« Je suis le moyen par lequel les pires cauchemars peuvent prendre forme », écrit-il joliment dans son autobiographie), Argento revient aussi sur son rapport avec sa fille, Asia Argento, qu’il dit admirer (à l’époque, celle-ci avait participé activement à la libération de la parole à travers le mouvement féministe #MeToo) et qui fera partie, on l’a appris l’année dernière, du casting du prochain film de son papa. Un peu de tendresse dans ce monde cauchemardesque.

Le live est à suivre ici dès 20h. 

Photographie : Paloma Pineda pour TROISCOULEURS

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.