Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Fellini voulait faire jouer les Beatles et Groucho Marx dans « Satyricon »

  • Léa André-Sarreau
  • 2019-12-12

Mais ils ont été refroidis par le scénario sulfureux de cette fresque homo-érotique sortie en 1969.

Au premier visionnage -et même au centième, pour ceux qui ont eu la foi de persévérer jusque-là- Satyricon fait l’effet d’un trip hallucinatoire aux tréfonds du vice, d’un feu d’artifice délirant et obscur. Cette fresque monumentale, construite comme une suite de tableaux hédonistes, suit le destin de deux étudiants vagabonds dans la Rome décadente de l’Antiquité, entichés d’un jeune esclave dont ils se disputent les faveurs.

Comme le note Dangerous Minds, pour recréer cet univers sensuel et trivial, teinté des fantasmes gays de Fellini, le cinéaste s’est inspiré de ses voyages aux Etats-Unis, où la culture hippie battait son plein. L’amour libre, la beauté androgyne, l’avènement du rock et la jeunesse en liesse dans les rues: l’effervescence des années 1970 avait quelques petits points communs avec la Rome du premier siècle.

Dans ce contexte, rien d’étonnant à ce que Fellini ait cherché à recruter des acteurs célèbres incarnant la liberté de mœurs de cette époque. Toujours grâce à Dangerous Minds, on apprend ainsi que le réalisateur a approché l’acteur et danseur Danny Kaye pour jouer le rôle de Lichas, un pirate travesti et ennemi du héros principal Encolpius. Déconcerté, l’acteur refuse et le rôle sera confié au français Alain Cuny. L’ambition de Fellini allait encore plus loin, puisqu’il avait proposé à Mae West (sex-symbol des années 1920), de jouer le rôle d’une grande prêtresse avide de sexe, que l’actrice a refusé.

Jimmy Durante (humoriste), Van Heflin et surtout Groucho Marx ont été approchés mais interloqués par ce projet sulfureux. Lors d’une émission-télé, Fellini a même expliqué vouloir brancher les Beatles sur le projet (Ringo Starr aurait fait un parfait Encolpius). Vous l’aurez compris, tout le monde a eu peur de laisser sa peau (et sa carrière) dans ce film orgiaque. Dommage pour eux, chacun s’accorde aujourd’hui à dire que Satyricon est le plus fou des rêves de Fellini.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur