News

Il y a 3 mois :

Qu’on aime ou qu’on déteste JLG, difficile de résister à ce montage solaire concocté par Rúben Dias. Durant les sixties, le monstre sacré de la Nouvelle Vague logeait plus ou moins subtilement les trois couleurs du drapeau français dans les plans de ses films, du canap’ rouge de Brigitte Bardot et Michel Piccoli dans Le Mépris (1963) aux puissants néons d’Une femme est une femme (1961) en passant par le visage peint de bleu de Pierrot le fou (1965) – sans oublier la maison tricolore de Made in U.S.A (1966). Ce retour aux swinging sixties nous enchante pas mal.

🇫🇷