News

Il y a 11 mois :

On a hâââte. Pour fêter ses 40 ans, le festival Cinéma du Réel sort chez Post-Editions un livre-compilation rassemblant les témoignages de plusieurs réalisateurs, vidéastes, penseurs et artistes « en prise avec le réel», tels que Bruno Dumont, Pierre Creton, Apichatpong Weerasethakul ou bien la monteuse de Chantal Akerman, Claire Atherton. Ils seront tous invités à participer à l’édition 2018 du festival, où certains de leurs films seront projetés. En parallèle, les programmateurs ont prévu du balèze : une rétrospective autour des films de Shinsuke Ogawa (1936-1992), en collaboration avec le collectif Ogawa Pro – fondé dans les années 1960 (voir vidéo ci-dessus). L’occasion de mettre en lumière les mouvements estudiantins qui ont secoué la politique japonaise des années 1960 à 1970 – des luttes largement méconnues en Europe. Et qui dit révolte d’étudiants pas contents, dit mai 68. Dans son communiqué, le festival promet de « déconstruire la mythologie 68 pour la faire résonner ailleurs » et notamment au Mexique, en Palestine, en Amérique du sud, en Afrique ou en Inde. On compte aussi sur de nouvelles découvertes, par exemple celle de l’artiste et vidéaste américain  Lyle Ashton Harris, qui croise des thématiques sociales, politiques et culturelles entre elles et qui exposera pour la première fois son installation « Once (Now) Again » en Europe. En attendant le début du festival – qui se déroulera du 23 mars au 1er avril 2018 – vous pouvez lire l’avant-programme en intégralité ici.

👏

Suivez-nous !

twitter
instagram