Anouk (8 ans) et Thelma (12 ans) ont rencontré Natoo, comédienne, auteure, chanteuse, et youtubeuse aux millions de vues.


Petite, est-ce que tu aimais l’école ?
Pas trop. J’étais très timide. Je n’osais pas parler aux autres. Dans la cour, je jouais aux billes toute seule. Au collège, heureusement, tout s’est débloqué, j’ai eu plein de copines.

Tu écrivais ?
Oui, des poèmes et des miniscénarios que je montais en spectacle. Je les jouais à ma mère ou à une rangée de peluches. Je pense que beaucoup d’enfants font ça.

Quelle était ta matière préférée ?
Les arts plastiques – j’aime fabriquer des choses avec trois fois rien. J’adore créer les costumes de mes vidéos. Je me suis, par exemple, déguisée en clé en m’enroulant dans du papier aluminium.

Qu’est-ce que tu voulais faire comme métier ?
Hôtesse de l’air ou vétérinaire, comme les poupées Barbie avec lesquelles je jouais. Au lycée, j’ai eu envie de devenir prof de sport, mais finalement j’ai passé le concours de la police et j’ai fini par devenir Barbie policière.

Pourquoi tu as quitté la police ?
J’ai vite compris que je n’étais pas faite pour ça. Je me suis dit que j’aimerais plutôt partir en Asie travailler dans un orphelinat – je voulais être utile. Mais j’ai commencé à tourner des vidéos, ça a vite marché, et j’ai démissionné. Finalement, je fais rire les gens et je crois que c’est utile aussi.

Est-ce que tu penses être un modèle pour les adolescents ?
Non, mais j’essaie de véhiculer de bonnes idées, par exemple autour du féminisme. J’espère réussir à motiver les filles à se lancer seules – sur Internet ou sur tout autre projet.

Tu te sens responsable vis-à-vis de tes jeunes followers ?
J’ai la trentaine et je parle de sujets qui me touchent. Je ne me censure pas. Ce sont les parents qui sont responsables de leurs enfants. C’est donc à eux de vérifier ce qu’ils regardent.

J’ai vu la bande-annonce du film Le Manoir dans lequel tu joues. Il fait vraiment peur ?
Il va sans doute être interdit aux moins de 12 ans. Anouk, par exemple, ne pourra pas le voir. Il y a des scènes angoissantes, même si elles sont ensuite cassées par des blagues.

Pourquoi tu as choisi ce surnom, Natoo ?
Tout simplement parce que mes copines m’appelaient comme ça au collège. Mais, dernièrement, on m’a fait remarquer que le o est la première et la dernière lettre de mon nom de famille, Odzierejko ; du coup, ça me donne une justification beaucoup plus stylée !

LE DEBRIEF

Anouk : « On n’a pas arrêté de rigoler, surtout quand on a posé pour la photo. C’était tellement bien que j’en ai rêvé toute la nuit. »

Thelma : « J’aimerais beaucoup la revoir pour discuter plus longtemps avec elle. Elle est très drôle, mais je trouve qu’elle sait aussi parler sérieusement. »