Avec l’album Void Beats / Invocation Trex, le nouveau groupe de Tim Gane (Stereolab) convoque le versant le plus libéré du krautrock allemand pour accoucher d’une musique vivante et évolutive, une étrange et sombre transe.


Dans les années 1990, le groupe anglais Stereolab, qui mariait influences krautrock, exotica et tropicalistes à des mélodies pop et à des textes engagés, se vit attribué la dénomination « post-rock » pour son sens de la synthèse et de l’expérimentation (apports electronica, structures compliquées). Son cofondateur, Tim Gane – basé à Berlin –, s’est lancé dans un nouveau projet, avec Joe Dilworth, batteur original de Stereolab, et le claviériste Holger Zapf. Si le nom du groupe, Cavern of Anti-Matter, fut aussi, en 1959, celui d’une œuvre de Pinot-Gallizio (inventeur de la « peinture industrielle » et membre fondateur de l’internationale situationniste), Tim Gane assure qu’il n’a pas essayé de « faire des analogies entre la pièce originale et notre musique, même si j’ai été fan du situationnisme. J’aime juste ce nom, qui suggère une certaine possibilité sonore et l’opportunité de faire un nouveau type de musique. » Le trio, créé en 2012, à l’invitation de l’artiste Nicolas Moulin pour un double LP publié sur son label Grautag, sort son premier album officiel, qui se déploie comme une odyssée sonique, principalement instrumentale, à l’exception des participations de Bradford Cox (Deerhunter) et de Sonic Boom (Spacemen 3). Inspirés par un krautrock moins « motorik » (Kraftwerk, Neu!) que free ou proto-techno (Moebius-Plank-Neumeier, Brainticket…), c’est-à-dire technique, virtuose, inscrit dans la durée, ces douze titres semblent destinés à la scène, malgré un design sonore soigné. « Beaucoup des instruments acoustiques/électriques ont été traités électroniquement ou mélangés, ce qui rend difficile de dire ce qui est électronique ou pas. L’idée était d’obtenir un son à la fois primitif et artificiel, une sorte de tourbillon sonore. » Moins obscure que fourmillante de microdétails, d’harmonies fines et de textures tissées, cette caverne est un tunnel technoïde et organique, hyper fragmenté et pourtant totalement entourant. Bon trip.


Void Beats / Invocation Trex de Cavern of Anti-Matter (Duophonic/Differ-ant)
Disponible