Tapez pour chercher

Culture sélectionhome

JEUX-VIDEOS: 3 nouveautés à tester

Partager

«A Plague Tale. Innocence» Focus Home Interactive (PS4, One, PC)

Conte médiéval et fantastique, A Plague Tale. Innocence nous bouleverse par sa noirceur et par son âpreté visuelle. Royaume de France, en l’an de grâce 1348: alors que la guerre de Cent Ans et la Peste noire ravagent le pays, deux orphelins doivent soudain fuir leur foyer envahi par l’armée anglaise. Dans la peau d’Amicia, la sœur aînée, il va falloir survivre à ce chaos, dans lequel la violence guerrière côtoie les milliers de rats qui infestent les environs et dévorent le moindre inconscient qui croise leur route… Première œuvre personnelle du studio bordelais Asobo, A Plague Tale se veut une relecture sans concession de l’histoire, comme peu de jeux osent le faire; relecture qui jongle admirablement entre odyssée intimiste (la relation sœur-frère face au monde adulte) et tableau épique traversé de fantasmagories aussi somptueuses que dérangeantes. Si les performances techniques de A Plague Tale sont remarquables, le point d’orgue du jeu reste la vision saisissante de ses armées de rats qui grouillent par centaines à l’écran et nous foncent parfois dessus, comme un tsunami prêt à nous engloutir. Pour les repousser, les enfants n’auront d’autre choix que de se servir du feu ou d’une source de lumière, donnant ainsi lieu à des épreuves de réflexion, souvent retorses. Ce gameplay, autant basé sur notre fragilité que notre finesse (l’héroïne est équipée d’une fronde, tel David contre Goliath), résume à merveille la nature du jeu: un passage à l’âge adulte aussi brutal que lucide, conté sur le mode d’un cauchemar éveillé, qui nous hantera pour longtemps.

Et aussi

ANNO 1800 (Ubisoft | PC)

À l’aube de la révolution industrielle, nous voilà à la tête d’une petite colonie qu’il faut développer jusqu’à en faire un empire commercial et géopolitique… En équilibre parfait entre classicisme et modernité, ce jeu de gestion signe une renaissance inespérée du genre.

DESCENDERS (No More Robots | PC, One)

Cramponné à son BMX, il faut dévaler à toute vitesse une pente agrémentée d’obstacles en tout genre en tentant de rester indemne… À mi-chemin entre simulation et arcade, ce jeu de course indé procure, sous de faux airs simplistes, des sensations aussi jouissives qu’hypnotiques. (No More Robots | PC, One)

KATANA ZERO (Devolver Digital | PC, Switch)

Un samouraï des temps modernes assassine des malfrats le jour et se fait psychanalyser la nuit. Jusqu’à ce que réalité et onirisme finissent par se confondre… Sanglant et cérébral, ce jeu est un petit diamant noir, habillé de symbolisme freudien.

Image: Copyright Focus Home Interactive

Tags:

Vous pourriez être intéressé par