En près de deux cents images, cette rétrospective célèbre le photojournaliste américain qui arpente, depuis quarante ans, les zones de conflits. Jeunes miliciens cisjordaniens, tireur d’élite bosniaque ou victimes de la famine au Darfour, ses clichés offrent une réflexion pleine de compassion sur la cruauté de la guerre. G.L.

Pour peut-être gagner des places, envoyez un mail à bonjour@troiscouleurs.fr avec pour objet « James Nachtwey »


« Memoria. Photographies de James Nachtwey »
Jusqu’au 29 juillet à la Maison européenne de la photographie