Avec sa nouvelle monographie You An Orchestra You A Bomb, la photographe anglo-américaine Cig Harvey tente de révéler la beauté d’un quotidien ordinaire qu’elle stylise discrètement. À travers un patchwork de motifs courants (fleurs, papillons, enfants et éléments naturels…) baignant dans des couleurs saturées ou des douces tonalités high key, l’artiste pose un regard paradoxal sur son environnement, mêlant enchantement enfantin et sensation d’inquiétante étrangeté. « Pour ce travail, j’ai autant été inspirée par un récent accident de voiture, les news, Trump… que par ma fille de sept ans qui découvre le monde avec émerveillement ». Cet équilibre délicat, déjà présent dans Gardening at night (2015), trouble le spectateur qui décèle une menace latente au cœur d’images familières. Commentaires d’une sélection de clichés par cette alchimiste du quotidien.

three

Three Boys, 2018

« Le jeu de montré-caché est vraiment instinctif chez moi. Je pense que cela ajoute au mystère et à l’étrangeté environnante du quotidien. Vous devez travailler à révéler quelque chose, ce n’est pas comme si vous regardiez une carte postale où tout est clairement représenté. »

The Small Rainbow, 2016

The Small Rainbow, 2016

« Il y a un peu de danger parce que le ciel est très sombre… mais pourtant il y a cet arc-en-ciel, et cette étrange lumière raréfiée est exactement ce que je recherche en photographie. Elle possède des éléments de beauté et de terreur, et je trouve cette collision intéressante. »

Seven Butterfly Specimens, 2015

Seven Butterfly Specimens, 2015

« Les papillons et les fleurs sont intrinsèquement magnifiques. Mon travail, c’est de rendre cela intéressant : une belle image d’un bel objet est forcément ennuyeuse. J’étais sur le tournage d’une publicité où je devais photographier des papillons, et ils m’ont envoyé une boîte FedEx que j’ai réutilisée. Encore une fois, l’image apparait comme très belle, mais c’est aussi un sujet assez sombre, avec ces spécimens soigneusement épinglés. »

Annemarie, 2017

Annemarie, 2017

« C’était un week-end entre filles. Le brouillard et le soleil sont arrivés… c’était stupéfiant et un peu inquiétant. On se demande « Est-ce la réalité telle que je la vois ? ». Cette photo repose sur cette espèce de confluence d’éléments magiques. »


You An Orchestra You A Bomb” de Cig Harvey
Lauréate 2018 de la 4ème édition du Prix Virginia
Jusqu’au 28 octobre à l’Espace Oppidum
30 Rue de Picardie, 75003 Paris

Jeudi 18 octobre 2018 à 19h : rencontre animée par Lucy Conticello, directrice de la photographie de M Le Magazine du Monde, avec Lia Darjes (sélection du Jury 2018) et Jean-François Camp des laboratoires Dupon

Mercredi 24 octobre 2018 à 19h : rencontre animée par Caroline Broué, journaliste et productrice à France Culture, avec Siân Davey, lauréate du Prix Virginia 2016 et les éditions be-pôles