Présenté une première fois à la presse hier soir, le film du jeune cinéaste austro-égyptien Abu Bakr Shawky est le seul premier long à figurer en compète. Il suit le voyage, depuis des paysages désertiques d’Égypte, d’un lépreux veuf tout juste guéri, et d’un jeune orphelin nubien en quête de repères. Alors, réalisateur à suivre ou film qu’on peut aisément zapper ? Sur Twitter, les critiques ont parlé.


Si certains ont été gagnés par l’émotion… 

… d’autres l’ont trouvée facile 

Tweeter simple. Basique.  

Et nous, dans tout ça ?