Présenté lors d’une Séance Spéciale, c’est l’un des deux films présenté sur la Croisette par Hong Sang-soo, avec Le jour d’après . Un conte ludique aux accents magiques.


Ce sont toujours les mêmes ingrédients chez le prolifique cinéaste coréen – un chassé-croisé amoureux et arrosé de Rohmer et de soju – et pourtant, à la fin on se fait invariablement surprendre. Sous ses modestes apprêts minimalistes à la ligne narrative limpide, La caméra de Claire n’échappe pas à la règle. Soit une fable lo-fi tournée hors-sol, en marge du festival de Cannes 2016, dans laquelle on retrouve Isabelle Huppert au milieu d’un trio d’acteurs coréens. Déjà apparue chez HSS dans In Another Country, la comédienne incarne une étrange poétesse en imperméable jaune : une veuve aux pouvoirs surnaturels tirant discrètement les fils d’un triangle amoureux à l’aide de son Polaroïd (ou d’un mystérieux tunnel ?). Chaque photo semble faire bifurquer le destin de ses modèles. Car, dit Claire, « La seule manière de changer les choses, c’est de les regarder longuement, une deuxième fois ». L’envie nous prend de faire de même avec ce brillant tour de magie.


de Hong Sang-Soo
Jour2Fête (1h39)