01_TC_Tom-Mercier_P-Pineda

Tom Mercier © Paloma Pineda

Pour  sa toute première interview, on ne sent chez lui aucune timidité, mais un grand plaisir à manier la langue française. Évoquant son grand-père, qui vit près de Béziers et parle patois, l’Israélien Tom Mercier s’enthousiasme pour la «richesse incroyable» de la langue de Molière. Dans le troublant Synonymes de Nadav Lapid (récompensé par l’Ours d’or à la Berlinale, lire p. 40), il incarne avec fougue un Israélien qui renie l’hébreu, fuit son pays et cherche asile à Paris. Si le sculptural et énergique acteur de 25 ans s’est lui aussi installé en France il y a deux ans, ce n’est pas par rébellion, mais après avoir décroché à Tel-Aviv le premier rôle du film de Lapid. Pour se préparer à jouer en français, lui qui n’avait alors déclamé qu’en hébreu pour le théâtre – après avoir abandonné le service militaire israélien pour raison médicale –, Mercier a trouvé sa méthode : «J’ai d’abord écouté la musique de la langue à la radio ou dans des films de Jean-Luc Godard ou de Leos Carax, avant d’analyser le sens.» On en est sûrs : le talentueux comédien n’a pas dit son dernier mot.


: « Synonymes » de Nadav Lapid
SBS (2 h 03)
Sortie le 27 mars