Adaptation d’un livre de Ian McEwan, écrivain britannique dont deux romans sont portés à l’écran cet été – Sur la plage de Chesil et L’intérêt de l’enfant, sous le titre My Lady –, ce film sur les hésitations du désir dépeint une nuit de noces qui tourne mal dans l’Angleterre corsetée des années 1960. Tout commence de manière plutôt idyllique : Florence (Saoirse Ronan) et Edward (Billy Howle) sont beaux, jeunes, ils viennent de se marier et ils montrent à la société que l’on peut venir de classes sociales différentes et s’aimer mais… le premier soir de leur lune de miel, il ne se passe rien physiquement entre eux, Florence ne ressentant aucune attirance pour son mari. Dans l’incompréhension, ils tentent de se parler et de revenir sur leur histoire… Malgré une construction en flash-back qui pourrait prendre la forme d’une démarche de justification vaseuse, le film ne cherche jamais à éclaircir l’absence totale de désir de Florence. Flou, il avance au contraire avec lucidité, en partant du principe qu’il n’y a rien à expliquer – tandis que le jeu subtil et nuancé de Saoirse Ronan donne à cette héroïne moderne une vraie ampleur féministe et mystérieuse.


: de Dominic Cooke
Mars Films (1 h 50)
Sortie le 15 août