Dépanneur automobile quadragénaire qui vit encore dans le giron de sa mère, Alex s’impose vite comme un excellent personnage de comédie, joyeusement campé par Éric Judor. Pataugeant dans un amusant train-train quotidien, ce héros encore inconséquent sur le plan sentimental se trouve pourtant au centre d’un surprenant drame social lorsqu’il se voit contraint de s’occuper de trois enfants laissés à l’abandon. Rapidement débordé, Alex doit gérer simultanément plusieurs responsabilités, tout comme le film se met soudain à manier à la fois des registres comique et dramatique. La force émotionnelle de ce conte initiatique se dévoile alors progressivement. Julien Guetta, admirateur revendiqué de Ken Loach, réussit ici une œuvre très personnelle, sorte de tragédie douce-amère dans laquelle le personnage central apprend à ne plus se cacher derrière sa prétendue immaturité. La tonalité grave dont fait preuve Éric Judor constitue à ce titre un atout essentiel. Parfait dans ce répertoire nouveau pour lui, le comédien porte sur ses épaules toute la lumière et la sensibilité de ce beau film sur l’acceptation et la transmission.


: de Julien Guetta
Le Pacte (1 h 24)
Sortie le 25 juillet