Dans Patients, il joue un jeune homme paralysé après un accident.


Mais l’acteur de 25 ans se tient dans la vie à l’exact opposé de la patience. Le débit est rapide, il parle au présent même quand il parle du passé : « À l’école, je suis l’archétype du cancre. À 16 ans, après m’être fait virer plusieurs fois, on me dit : “Vu que t’es rigolo, tu vas faire du théâtre.” J’ai jamais lu un bouquin et ça m’emmerde plus qu’autre chose, mais j’y vais, et dès le premier cours, je trouve ça extraordinaire. » Après le cours Florent, il laisse tomber tour à tour les très prisés conservatoires de Paris et de Londres, pour tourner. Des petits rôles au cinéma (Discount, Carole Matthieu), et un, plus important, dans la série Les Lascars – « une espèce de fausse racaille cartoonesque » – dans lequel il excelle. Admirateur des jeux physiques et nerveux de Daniel Day-Lewis et Jack Nicholson, il espère s’installer à New York. Et rêve de tourner avec qui ? « Martin Scorsese, pourquoi pas ! Qu’il vienne déjà voir Patients. »


« Patients »
de Grand Corps Malade et Mehdi Idir Gaumont (1 h 50)
Sortie le 1er mars