Elle est le soleil autour duquel batifole la bande de jeunes gens du nouveau film d’Abdellatif Kechiche, l’estival Mektoub My Love. Canto uno


« Mon personnage est fort, battant, joyeux et indécis. Comme moi. Non, je rigole. » Après avoir laissé tomber le cours Florent de Montpellier (« trop formaté ») où elle vit, elle s’apprêtait à reprendre ses études quand une directrice de casting, rencontrée pour de la figuration en 2015, l’a appelée. « J’étais à la bibliothèque en train de réviser le concours de puéricultrice. J’ai refermé le livre, et au revoir. »Pour préparer son rôle de fille d’éleveurs ovins, la jeune femme de 25 ans, originaire d’un village de Franche-Comté, s’est installée plusieurs mois à la ferme. « Je faisais le fromage, je m’occupais des bêtes : la traite, les mises bas… J’ai pas peur de me mouiller ou de me salir. » Ophélie raconte avec simplicité un tournage – son premier – idyllique. « J’ai appris à partager avec les autres, à être libre de mon corps… Je n’ai eu qu’à profiter de l’instant », conclut-elle dans un sourire radieux.


: Mektoub My Love. Canto Uno  d’Abdellatif Kechiche
Pathé (3 h)
Sortie le 21 mars