Tapez pour chercher

Cinéma Critiques

« Nuestro Tiempo »

Partager

Le récit beau et dépouillé d’un couple en train de se désagréger en pleine campagne mexicaine.

Avec Nuestro tiempo, Carlos Reygadas passe devant sa propre caméra, invitant à ses côtés sa véritable épouse, Natalia Lopez, et leurs enfants. Si le film n’a rien d’autobiographique, il n’en apparaît pas moins personnel. Délaissant la lutte des classes, prééminente dans Bataille dans le ciel (2005) ou Post tenebras lux (2013), le cinéaste circonscrit cette fois son récit à la seule étude d’un couple bourgeois. Il l’imagine épanoui par une relation libre, jusqu’à ce que le manque de transparence de la femme rende le mari fou de jalousie. Reygadas ausculte ce basculement à travers une succession de disputes, houleuses, pointilleuses, et rythmées par les piques injustes et cruelles de son personnage. En marge de quoi vont s’imposer trois séquences époustouflantes : en filmant une ville sous la pluie semblable à un visage en larmes, les entrailles d’une voiture comme les corps de deux amants s’affairant et enfin la carlingue d’un avion s’ouvrant telle une poitrine dont on arracherait le cœur, Reygadas rappelle le génie de sa mise en scène et complète brillamment sa réflexion sur le caractère épidermique de toute déréliction amoureuse.

Nuestro Tiempo, de Carlos Reygadas, Les Films du Losange (2 h 53). Sortie le 6 février

Tags:
Article précédent