Olivier (Romain Duris), contremaître dans un entrepôt de vente en ligne, tente de combattre au mieux les injustices dans son entreprise – des licenciements abusifs qui conduisent un de ses collègues au suicide.


Mais il en délaisse sa famille, et particulièrement sa femme, Laura, elle-même vendeuse, qui se trouve quasiment seule pour s’occuper des enfants. Un jour, elle part, sans explication. Dépassé, Olivier va alors vite se rendre compte que l’égalité au sein du foyer est tout aussi cruciale et politique que dans l’univers professionnel… Avec une grande tendresse et acuité du regard, Guillaume Senez (Keeper) fait la chronique d’un apprentissage, celui d’un père qui doit accueillir cette dure nouvelle tout en jonglant entre ses différentes responsabilités. En évacuant le suspense quant à la disparition ou au retour éventuel de Laura, le scénario se concentre plutôt sur des situations de vie quotidienne filmées sans effusion et dans la durée. Discrètement, Senez a alors tout le temps de développer une vraie intimité avec ses personnages – et Duris d’habiter l’un de ses rôles les plus forts et attachants à ce jour.


: de Guillaume Senez
Haut et Court (1 h 38)
Sortie le 3 octobre