Tapez pour chercher

Cinéma News News newshome

Mostra de Venise: la cinéaste argentine Lucrecia Martel présidente du jury

Partager

Déjà membre du jury lors de l’édition 2008 aux côtés de Wim Wenders, la réalisatrice sud-américaine aura cette année pour mission de remettre le Lion d’or à l’issue du festival italien qui se tiendra du 28 août au 7 septembre.

La 76e Mostra se tiendra cet été sous le signe de la nouveauté: première réalisatrice sud-américaine chargée de présider le jury, Lucrecia Martel succédera à Guillermo Del Toro, qui a remis l’an dernier l’ultime (et controversée) récompense à Roma d’Alfonso Cuaron. En presque 20 ans de carrière débutée avec La Ciénaga, chronique familiale chaotique et sensuelle qui prenait pour cadre la province moite de Salta, la cinéaste a filmé la violence des rapports de classe de son pays, mais aussi une passion déroutante entre une adolescente croyante et un médecin désillusionné (La Niña santa) ou la culpabilité dévorante d’une femme persuadée d’avoir tué quelqu’un lors d’un accident dans La Femme sans tête.

Son dernier film, Zama, immersion hallucinante dans l’Argentine coloniale du XVIIIe siècle, a été présenté à Venise en 2017. Une filmographie courte mais qui a naturellement désigné Lucrecia Martel comme l’une des figures de proue du nouveau cinéma argentin, capable d’expérimentations formelles hypnotiques et d’audaces narratives déroutantes. «Dans ses films, l’originalité de sa recherche stylistique et la rigueur de sa mise en scène sont au service d’une vision du monde sans compromis, dédiée à l’exploration des mystères de la sexualité féminine, des dynamiques de groupe et de classe», a déclaré Alberto Barbera, président de la Mostra.

(2004)

Tags: