Beaucoup l’ignorent sans doute mais les forêts françaises vivent aujourd’hui une phase d’industrialisation sans précédent qui confronte les bois et les arbres à la monoculture, aux pesticides ou aux engrais. Désireux de comprendre les enjeux de ce modèle productiviste, François Xavier-Drouet interroge, au beau milieu du Morvan, des Vosges ou du Limousin, forestiers et autres employés du secteur, qui livrent de passionnants témoignages. On découvre, par exemple, les tragiques cas de conscience suscités par cette gestion mercantile de la forêt hexagonale. En s’éloignant volontairement de l’esthétique naturaliste généralement associée aux documentaires environnementaux, le réalisateur rend son sujet trépidant et démontre que le domaine de la sylviculture n’échappe pas aux luttes sociales. Alors qu’il est encore parfaitement possible de produire du bois sans ravager l’écosystème, les actuelles politiques forestières opposent malheureusement économie et écologie. Et c’est tout l’honneur de ce brillant film que de rappeler combien les choix contemporains auront des conséquences irréversibles sur les paysages de demain.


de François-Xavier Drouet
KMBO (1 h 43)
Sortie le 12 septembre