Après sa Carol, sous influence Douglas Sirk, Todd Haynes lorgne cette fois du côté de Steven Spielberg avec ce conte sur deux enfants malentendants hypnotisés par l’effervescence de New York.


Après sa Carol, sous influence Douglas Sirk, Todd Haynes lorgne cette fois du côté de Steven Spielberg avec ce conte sur deux enfants malentendants hypnotisés par l’effervescence de New York. Dans les années 1970, Ben, un préado du Minnesota, est recueilli par sa tante après la mort de sa mère (Michelle Williams). En parallèle se joue l’histoire de Rose, une petite fille sourde du New Jersey qui, en 1927, se passionne pour une actrice du muet (Julianne Moore). Todd Haynes fait d’abord allégrement résonner les époques, jusqu’à mélanger différents temps de la seule vie de Ben. Après que le garçon perd lui aussi l’ouïe, il fugue à New York pour chercher son père inconnu; Rose, elle, s’y rend pour rencontrer l’actrice qui l’obsède. Chacun découvre en parallèle la ville avec un émerveillement d’autant plus intense qu’il n’a que la vue pour l’appréhender. Au son des géniales compositions de Carter Burwell, Haynes montre les rues de New York qui grouillent de vie. Loin du sensationnel, l’émotion affleure des doux échos entre les êtres, et entre des motifs, telles les étoiles que l’on perçoit dans les lumières de la ville et les yeux de ces touchants enfants.


de Todd Haynes
Metropolitan FilmExport (1h57)
Sortie le 15 novembre