Pour son premier film tout seul derrière la caméra, après avoir coréalisé 
Narco (2004) avec Tristan Aurouet et le film à sketches Les Infidèles (2012), 
Gilles Lellouche continue son étude sur les hommes en crise avec cette fois un portrait à plusieurs entrées. Ce qui rassemble sa bande de pieds nickelés de luxe (Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Philippe Katerine, Jean-Hugues Anglade et Benoît Poelvoorde), c’est 
la natation synchronisée. Coachés par deux sœurs de cœur devenues ennemies (jouées 
avec colère et justesse par Virginie Efira et Leïla Bekhti), ces hommes qui touchent le fond tentent de lever le pied sur les anxiolytiques grâce à l’amitié improbable qui se noue dans 
le chlore de la piscine et qui les mènera jusqu’à une compétition internationale. Musique eighties, répliques culte et allure pépère rythment Le Grand Bain, qui pourrait tendre vers 
du Toledano-Nakache, la déprime en plus. Sous le bonnet de bain, cette comédie met 
en exergue une masculinité en question et une pression sociale qu’il est parfois nécessaire de noyer pour mieux respirer..


:de Gilles Lellouche
StudioCanal (2 h 02)
Sortie le 24 octobre