Dans un Paris magnifié par la poésie burlesque du duo de réalisateurs et interprètes Dominique Abel et Fiona Gordon, une touriste canadienne maladroite (aussi appelée Fiona) rend visite à sa vieille tante Martha.


Vraie casse-cou, cette dernière a filé en vadrouille dans la capitale pour échapper au personnel soignant qui s’occupe d’elle. En partant à sa recherche, Fiona rencontre un clochard étourdi qui tombe amoureux d’elle… Depuis quelques longs métrages (L’Iceberg, Rumba, La Fée), Abel et Gordon – en général accompagnés par le cinéaste et acteur Bruno Romy, qui n’est pas de ce nouveau projet – creusent un sillon unique dans le cinéma français. Venant de la scène, inspirés autant par Jacques Tati et Pierre Étaix que par les Deschiens, ces deux clowns pratiquent un comique visuel fantasque, à la fois un peu désuet et ultra attachant. Ce nouveau film séduit par son sens du tempo, son charme bricolé et coloré, mais surtout par sa galerie de personnages naïfs et indisciplinés fondamentalement rétifs à l’ordre. Parmi ceux-ci, il est très émouvant de voir Emmanuelle Riva – qui visiblement s’amuse beaucoup – dans l’un de ses derniers rôles.


de Dominique Abel
et Fiona Gordon
Potemkine Films (1 h 23)
Sortie le 8 mars