Romane Bohringer et Philippe Rebbot signent une comédie du démariage aux allures de facétieuse autofiction. 


Quelques mois après son émouvante apparition dans Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez, la comédienne nous surprend encore avec ce premier long métrage coréalisé avec son ex-compagnon, lui aussi acteur. L’ouverture fait craindre le pire : gros plan sur une photo du couple enlacé puis sur leur progéniture endormie, tandis que les noms de toute la petite famille défilent au générique. Sauf que, très vite, cette image d’Épinal vole en éclats : ces deux-là viennent de rompre et s’apprêtent à emménager dans des appartements séparés qui communiquent par la chambre des enfants. Le charme du film tient au fait que ses auteurs s’inspirent d’une histoire personnelle peu banale pour la tirer résolument du côté de la farce la plus débridée, entre scènes de ménage décapantes et rencontres loufoques – la députée Clémentine Autain dans son propre rôle, Reda Kateb en meilleur ami des chiens. Sans prétention mais avec une belle autodérision, Rebbot et Bohringer ont échafaudé un attachant home movie.


: de Romane Bohringer 
et Philippe Rebbot
Rezo Films (1 h 37)
Sortie le 10 octobre