Tapez pour chercher

Cinéma News News newshome

« La Mort en ce jardin »: un film rare de Luis Buñuel à revoir en version restaurée en octobre

Partager

Ce conte cruel et moite en pleine forêt amazonienne ressort en version restaurée dans les salles au mois d’octobre.

Près de la frontière brésilienne, dans une cité minière imaginaire d’Amérique latine, un aventurier européen fuit la révolte de chercheurs de diamants, étouffée par l’armée du gouvernement. Rejoint par des fugitifs que tout oppose – un prête, une prostituée, un bandit, un missionnaire et un soldat – il s’enfonce dans la jungle hostile afin de rejoindre le Brésil. C’était sans compter sur les forces hostiles de la nature, qui vont bientôt faire sombrer dans la folie cette petite troupe lorsque l’un d’eux abat deux personnes…

On se croirait dans un film épique de John Huston, mais il n’en est rien. En 1956, dans ce qu’on appellera plus tard sa période mexicaine, Luis Buñuel réalise ce récit d’aventure dont les couleurs flamboyantes et le style romanesque ne font que dissimuler une amère critique des institutions et du pouvoir. L’Eglise, l’armée, les idéaux révolutionnaires comme bourgeois et les dérives de l’argent y sont subvertis par les situations surréalistes que Buñuel étire le temps de ce voyage dans un jardin d’Eden venimeux. Outre sa façon de filmer les corps dévorés par le monde primitif, métaphore d’une civilisation qui s’abandonne à ses instincts, La Mort en ce jardin compte un casting impressionnant (Michel Piccoli, Simone Signoret, Charles Vanel). On notera que Raymond Queneau a aidé à écrire cette adaptation du livre de José-André Latour. De quoi convaincre tout le monde de la nécessité de voir ce film.

Tags: