« Heureusement on ne me l’a dit qu’après, mais le livre était réputé inadaptable ! » Comment cette jeune actrice, qui n’avait tenu qu’un petit rôle chez Sophie Filières en 2014, s’est-elle retrouvée à écrire pour Benoît Jacquot un scénario inspiré du roman Body Art de Don DeLillo, et à tenir le rôle principal du film ? Née à Paris mais ayant vécu la majeure partie de son existence en Autriche avec ses parents, cette « boulimique de cinéma français » (ado, elle a passé des nuits à dévorer les œuvres de Renoir, Truffaut ou Godard) aborde le réalisateur à la fin d’une master class à Sciences po. La discussion est engagée, l’envie d’écrire et de tourner ensemble, partagée. Il lui suggère de lire le livre de DeLillo, alors simple projet, « pour voir ». Julia Roy en tirera le scénario d’À jamais. Elle brille dans le rôle d’une jeune femme aux portes de l’égarement après la mort de son mari. Conquis, Benoît Jacquot l’a rappelée pour un tournage en janvier, aux côtés d’Isabelle Huppert et de Gaspard Ulliel.


« À jamais »
de Benoît Jacquot
Alfama Films (1 h 30)
Sortie le 7 décembre