Tapez pour chercher

Cinéma News News newshome

Gaspar Noé en dit plus sur le nouveau montage « à l’endroit » d’Irréversible

Partager

Même s’il n’est plus nécessaire de la présenter, l’oeuvre sulfureuse de Gaspar Noé fait peau neuve dans une nouvelle version qui s’annonce, d’après le réalisateur, encore plus fataliste.

Gaspar Noé l’a dit lui-même : plus personne n’oserait financer un film comme Irréversible aujourd’hui. Alors pourquoi pas en proposer un Straight Cut qui changerait la donne tout en conservant les images de l’original ? Présentée à la Mostra de Venise le week-end dernier, la version inédite du film – aussi appelée « inversion intégrale » – aura bientôt droit à une sortie en salles, mais en attendant, Gaspar Noé a pris soin d’expliquer sa démarche – critiquée par certains – pour justifier ce remontage. « Pourquoi ce film ? Parce que l’original était raconté à l’envers et que beaucoup de spectateurs, submergés par la structure anti-chronologique du montage, n’ont pas compris certains aspects de l’histoire « , a-t-il expliqué. « Présenté dans le sens des aiguilles d’une montre, tout est clair et aussi plus sombre (…). Jusqu’à présent, Irréversible était un puzzle délibéré. Maintenant c’est un diptyque ». Présentée comme la face B remixée d’un vinyle, cette version plus limpide aurait pour but de renforcer l’issue tragique du film.

Rappelons que dans l’original, Noé scellait dès le début le sort de ses personnages en confrontant le spectateur au viol du personnage de Monica Bellucci, avant de retracer sa quête vengeresse pour finir sur un début plus radieux, tout en crescendo. Aucune image en plus ni en moins : tout tiendra à l’agencement des séquences et à la perception qu’en auront les spectateurs.« Peut-être que cette nouvelle version du montage met encore plus en évidence cette dualité entre beauté et violence (…). On voit aussi toute la beauté et la poésie du rapport de couple, l’envie d’avoir un enfant, l’amitié, la complicité, l’intimité. Et en même temps, on voit la partie la plus dégradante de la violence, l’abus sexuel, la domination, le crime sexuel, l’instinct de meurtre », a expliqué Monica Bellucci. Tout sera donc une affaire de temps pour ce Straight Cut qu’on présage beaucoup plus sombre , et que vous pouvez découvrir ce vendredi 6 septembre à 17h15 au Forum des Images lors d’une séance spéciale de L’Etrange Festival.

Image : Copyright Mars Distribution

Tags:

Vous pourriez être intéressé par