Pour alimenter son jeu dans Grave de Julia Ducournau, où elle campe une étudiante végétarienne prise de pulsions cannibales, elle s’est inspirée d’une panthère. C’est que, derrière son air chétif et ses yeux de faon, la lycéenne parisienne cache un tempérament féroce. C’est d’ailleurs pour qu’elle « aille faire son insolente ailleurs » que sa mère l’inscrit en 2010 au casting de Junior, court métrage gore et kafkaïen de Ducournau sur la mue adolescente. « C’était une impro sur une embrouille de gamin : Julia disait un truc faux sur moi, et je devais la clasher. Sauf que je l’ai vraiment pris pour moi, et que j’ai pété un câble ! » La rencontre fait des étincelles, à tel point que la jeune réalisatrice ne s’encombrera pas de casting pour le rôle principal de Grave, son premier long. Si Garance confie avoir beaucoup en partage avec son personnage (« Je suis hyper entière. Et puis j’essaie de lutter mais j’adore la viande ! »), elle n’a pas son penchant pour l’horreur – « Je suis incapable de regarder L’Exorciste. »


«Grave»
de Julia Ducournau
Wild Bunch (1 h 38)
Sortie le 15 mars