CHARGEMENT

Tapez pour chercher

Cinéma dossiershome Les dossiers de la rédac

FOCUS: Keanu Reeves, acteur phoenix de “John Wick. Parabellum”

Partager

Keanu Reeves reprend son rôle de tueur à gage dans John Wick. Parabellum, troisième volet de la saga. Comme ses frères d’armes Liam Neeson et Nicolas Cage, il a quitté le circuit indé pour un cinéma ultra commercial, qui fait parfois honneur à sa singularité.

Une main entre dans le champ pour mesurer l’épaule de John Wick (Keanu Reeves). Avant de devenir l’acteur emblématique de Matrix et un héros d’action à temps complet, Reeves a brillé dans le cinéma d’auteur le plus farouchement indépendant (de Stephen Frears à Kathryn Bigelow en passant par Gus Van Sant, Bernardo Bertolucci et Francis Ford Coppola). Ce virage, entamé avec Speed en 1994, se poursuit aujourd’hui avec la série des John Wick, qui déconstruit avec panache un classique scénario de vengeance pour en faire son analyse et commenter les mécanismes du genre.

Après le succès colossal de Taken en 2008, Liam Neeson est lui aussi devenu une figure incontournable du cinéma de genre et semble dupliquer à la chaîne le même scénario de vengeance dopé à la testostérone, bien loin de ses rôles chez Steven Spielberg, Woody Allen, Barbet Schroeder et Martin Scorsese. Pourtant, dans Balade entre les tombes (2014), réalisé par Scott Frank, Neeson s’attache à démonter toute la mécanique de violence des créatures qui l’entourent et de son propre passé. Contre-plongée dans les ténèbres: il contemple un monde en train de sombrer.

Nicolas Cage est peut-être celui des trois qui a consommé son divorce le plus radical avec son passé. Après ses aventures chez David Lynch, Francis Ford Coppola, John Woo et tant d’autres, il devient son propre producteur et se jette dans le cinéma de franchises, tournant à un rythme effréné jusqu’à six films par an. En 2018, Panos Cosmatos lui offre un rôle à la hauteur de son exubérance, celui de Red Miller dans Mandy, personnage sorti d’une fournaise infernale, cauchemar de métal hurlant à la beauté psychédélique.

John Wick. Parabellum de C. Stahelski, Metropolitan FilmExport, sortie le 22 mai
Image d’ouverture: Copyright Metropolitan FilmExport

Tags: