Tapez pour chercher

Cinéma Critiques

“Dans la terrible jungle”

Partager

Une plongée dans le quotidien d’adolescents en situation de handicap. Un portrait touchant sur les transitions vers l’âge adulte.

Tourné dans un institut médico-éducatif des Hauts-de-France, ce documentaire fait d’une bande d’ados en situation de handicap les acteurs d’un étonnant teen movie. Les cadres larges sont le terreau de l’imprévu, de l’accident surréaliste ou spectaculaire – une crise violente peut intervenir à n’importe quel moment. Sans jamais accoler un commentaire surplombant, les deux réalisatrices tentent de regarder ces jeunes gens avec l’innocence de la découverte. On partage leur quotidien, leur imaginaire, leurs angoisses, qui se révèlent proches de celles d’ados non atteints de handicap tant se crée ici, dans cette communauté en vase clos, une mécanique de groupe universelle : il y a la fille populaire flanquée de sa copine moins sûre d’elle, les nerds regardant des soaps devant leur PC ou se déguisant en super-héros, le clown de la classe, le rebelle, mais aussi – et c’est sans doute le plus beau personnage – celle qui, sous une allure gauche et réservée, développe un don pour le chant, qu’elle exprime en battant la mesure sur tout ce qui se présente devant elle. Un teen movie d’un genre nouveau, ludique et touchant.

Dans la terrible jungle, de Caroline Capelle et Ombline Ley, Les Acacias (1 h 21). Sortie 13 février

Tags:
Article précédent
Article suivant