D’abord discret observateur aux AG, éclipsé par les grandes gueules d’Act Up où il vient de débarquer, Nathan, alter ego de Campillo incarné par Arnaud Valois, devient acteur central du film à mesure que celui-ci se resserre sur l’intime – la relation amoureuse de Nathan avec un militant rongé par la maladie. Le comédien à la tête d’ange et à la carrure de colosse irradie alors de sa présence solaire et rassurante. « Je suis plus à l’aise dans les scènes de tête-à-tête, je suis fils unique, je suis peu habitué à être en groupe. Robin m’appelle “l’acteur de l’intime”. J’imagine que ma reconversion dans le bien-être y est pour quelque chose », nous confiait-il à Cannes, dans un sourire malicieux. Après un faux départ au cinéma en 2006 – son premier film, Selon Charlie de Nicole Garcia, ne lui ayant pas apporté le succès escompté –, le Lyonnais a opéré un tournant radical. « Plutôt que de ruminer, je suis parti me former au massage en Thaïlande. Aujourd’hui je suis masseur, sophrologue, et acteur. » Savoir attendre dans l’ombre pour mieux briller dans la lumière, voici une clé de la sagesse qu’Arnaud Valois a bien en poche.