Tapez pour chercher

Cinéma News News newshome

A voir: Un deepfake complètement fou de Jim Carrey remplaçant Jack Nicholson dans « Shining »

Partager

Le trucage renforce encore davantage la folie du personnage de Jack Torrance et son déchirement intérieur.

On s’en veut un peu de ne pas avoir eu l’idée mais Twitter s’en est chargé pour nous: depuis hier circule dans les limbes du réseau un montage troublant qui a semé la confusion parmi les internautes. Cette vidéo en forme de split-screen confronte une séquence originale du Shining de Stanley Kubrick, dans laquelle Jack Torrance (interprété par Jack Nicholson) tape furieusement sur sa machine à écrire, avec une deuxième prise de vue parfaitement similaire -à ceci près que l’acteur a été remplacé par Jim Carrey. L’hôtel Overlook, la gestuelle nerveuse et les traits crispés, cette séquence matricielle, où se joue discrètement le basculement du personnage vers la folie est exactement la même. Au point que tout le monde s’est demandé combien de temps Jim Carrey s’est entraîner pour atteindre un tel jeu mimétique..

Alors qu’il s’agit en réalité d’un deepfake (hyper trucage en français), une technique d’images de synthèse basée sur l’intelligence artificielle qui permet de superposer des images et donc de permuter les visages avec une limpidité assez effrayante. On peut dire ce qu’on veut des dérives du deepfake -qui a pris des ampleurs de phénomène viral et sert souvent des détournements dangereux-, en attendant, elle est ici particulièrement ironique et pertinente, puisqu’elle exacerbe le dédoublement et le caractère schizophrène de la scène, et questionne encore plus le trouble identitaire qui s’y joue dans la version originale. Mais si l’on veut tout de même jouer au jeu des sept erreurs, on aurait tendance à dire que le faciès de Jim Carrey apporte une malice et un sarcasme absents du visage de Jack Nicholson.

Tags: