Tapez pour chercher

Cinéma Feu News News newshome

À voir : les oeuvres d’Hélène Delmaire pour « Portrait de la jeune fille en feu » exposées à la galerie Joseph

Partager

Cette artiste lilloise a réalisé toutes les oeuvres du film, qu’on pourra voir les 20, 21 et 22 septembre à la galerie Joseph.

Le dernier film de Céline Sciamma n’est pas seulement une histoire d’amour incandescente entre une peintre (Noémie Merlant) et son modèle (Adèle Haenel) : il retrace aussi l’émergence d’un regard de femme-artiste, capable de saisir par des coups de pinceaux la vérité invisible de celle qu’elle dessine. Une soif picturale mêlée à la naissance du désir dont Céline Sciamma nous parlait récemment : « Avec Claire Mathon et Hélène Delmaire, doublure de Noémie Merlant et créatrice des différents tableaux, on est allées au Louvre pour trouver qui pouvait être cette peintre, quelles étaient ses couleurs. On a pas mal parlé de Jean-Baptiste Camille Corot, qui était surtout paysagiste, mais qui a aussi fait des portraits de femmes en pleine nature. » Justement, la galerie Joseph propose de découvrir les 20, 21, et 22 septembre prochains l’expo d’Hélène Delmaire, qui a créé Le portrait de la jeune fille en feu, mais aussi tous les autres tableaux et croquis qu’on peut voir dans le film.

Cette jeune peintre lilloise a prêté ses bras et ses mains au personnage de Marianne, et travaillé en étroite collaboration avec Sciamma pour reconstituer les étapes de la création de cette toile, d’abord tracée au fusain, puis au lavis (une technique qui consiste à n’utiliser qu’une seule couleur qui sera ensuite diluée pour en obtenir plusieurs intensités), et enfin mise en couleur. Si vous voulez en savoir plus sur cette artiste, on vous conseille cette interview de Cheek Magazine, dans laquelle Hélène Delmaire explique qu’elle a réalisé « sept à huit versions de chaque portrait, qui vont de l’ébauche à un tableau presque achevé« , cite Jean-Honoré Fragonard et Joshua Reynolds comme sources d’inspiration, et évoque la condition de femme artiste en 2019. Si l’envie vous prend de prolonger la chorégraphie des regards que Sciamma met brillamment en scène dans son film, rendez-vous à la Galerie Joseph au 66 rue Charlot les 20, 21 et 22 septembre de 12h à 20h.

Tags:

Vous pourriez être intéressé par